Benoit Vidal

Restaurant l’atelier d’Edmond
Val d’Isère

Tel: (33) 04 79 00 00 82

Nous contacter par mail

Comment venir

top
logo_Atelier_Edmond_val_isere-inverse
m

Restaurant gastronomique Val d'Isère

L’Atelier d’Edmond se situe au Fornet, au coeur de l’espace Killy, dans l’un des plus hauts village de France sur la route du Col de l’Iseran. Le restaurant se trouve au pied des pistes du Fornet en face du téléphérique. En entrant dans cette demeure typique, vous serez plongé dans des siècles d’histoires Savoyardes. Ici le maître mot est « Authenticité ».… Nostalgie et chaleur charment la table à la découverte d’une cuisine fine et subtile dont l’originalité est de s’ancrer dans le présent. Le chef, Benoît VIDAL, vous offre ce séduisant contraste : une cuisine inventive aux reflets du terroir.
Écrevisses des lacs Alpins jus de « Pasnaille »…
m

Le mot du chef

Benoît Vidal

Mon histoire s’articule autour de rencontres et d’hommes qui ont façonné mon identité.

«Enfant, je disais déjà que je serai cuisinier plus tard.»

HORAIRES D’OUVERTURE

DE L’ATELIER D’EDMOND**

OUVERT DU MARDI AU DIMANCHE.

Fermeture hebdomadaire le lundi et le mardi au déjeuner.

Déjeuner

12h – 14h

Dîner

19h30 – 21h30

Besoin d’une idée cadeau ?

L’Atelier d’Edmond vous propose ses bons cadeaux.

 

m

Une cuisine 'Authentique' et créative

Benoît Vidal un chef passionné et rigoureux qui nourrit un lien passionnel avec la cuisine.

 » Aussi loin que je me souviens j’ai toujours désiré faire ce métier, enfant, j’étais constamment dans les jupons de ma mère ou de mes grands-mères pour cuisiner et goûter à tout ».

m

Nos actualités

Consultez l’actualité de l’Atelier d’Edmond et de son chef Benoît Vidal. Évènements, nouveaux menus, repas à 4 mains, inspirations, cours de cuisine… en direct de Val d’Isère

On parle de nous

"C'est dans la station de Val-d'Isère que Benoît Vidal porte au plus haut les couleurs de la gastronomie de la Savoie dans son Atelier d'Edmond. C'est une maison lovée au bout du Fornet à un coup de spatule de l'Italie. Un chalet version carte postale avec sa cheminée qui regarde la mythique face de Bellevarde, piste de descente des JO d'hiver de 1992 à l'allure de tapis pour gros coeurs. Voilà le décor lunaire dominant le grand cirque blanc où Benoît Vidal, enfant de Pézilla-la-Rivière, près de Perpignan, a planté en 2011 les couteaux de son Atelier d'Edmond à Val-d'Isère. Le chef de 41 ans qui a roulé son tablier avec Michel Trama à Puymirol, Michel Guérard à Eugénie-les-Bains et Régis et Jacques Marcon à Saint-Bonnet-le-Froid joue à sa table perchée à 1 900 mètres une partition mettant au sommet le terroir savoyard."

Thibaut Danancher Le Point

"Un beau chalet à l'ancienne, tout en bois, avec vieux outils et lampes à pétrole créant un joli éclairage la nuit venue : nostalgie et chaleur... Délicieux contraste avec la cuisine de Benoît Vidal, pleinement ancrée dans le présent et aux arômes puissants ! Les assiettes sont si belles qu'on ose à peine les toucher..."

Guide Michelin

" POUR DÉJEUNER HEUREUX, DÉJEUNONS PLANQUÉS AU BISTROT DE L’ATELIER D’EDMOND. Planque idéale que ce refuge situé au milieu de nulle part dans l’authentique hameau du Fornet… A l’étage en dessous du gastronomique L’Atelier d’Edmond », le Bistrot gourmand du chef Benoit Vidal est l’endroit le plus exclusif et confidentiel de la région pour déjeuner en paix. Une histoire écrite sur un tableau noir faisant défiler des petits plats épatants."

Elle - Belgique Magazine

"Le chic ultime en matière de gastronomie dans la station. En sept ans, Benoît Vidal a assis sa réputation de chef exigeant et précis, et ses compositions sont aujourd'hui appréciées et recherchée dans le cadre de ce chalet moderne, néo-typique et très confortable. La clientèle internationale ne lésine pas, car s'il existe un menu à 115 €, c'est bien la formule suivante, à 165 €, ou la carte, qu'il faut fréquenter pour connaître les saveurs et les idées profondes du chef : écrevisses au citron confit bouillon des têtes infusées à l’aspérule odorante, omble chevalier à la peau de pain grillé safran de Maurienne et serpolet. noisettes de selle d’agneau de Tarentaise au parfum de berce. Belles assiettes, beau service, le luxe à la neige..."

Gault & Millau L'expert gourmand

" C’est sérieux, sophistiqué, frisant le gadget, mais jouant le goût et évitant l’écueil de la préciosité abusive. Il y a encore la barbue cuite sur l’arête avec sa mosaïque au bœuf d’alpage séchée et ses gnocchi de Mona Lisa, , le bar au bouillon de coquillages et lait de coco ou le caïon parfumé au foin en chapelure de jambon avec purée de chou fleur caramélisé. Bref, du solide et du vrai, du convaincant et de l’enraciné. On ajoute les desserts pleins de vivacité (jeu de pomme usant de toutes les textures du fruit avec son sorbet pomme au vin rouge et aux épices, coque craquante de chocolat aux cèpes rappelant le goût d’une poire Belle Hélène et baba au genépi et confiture de lait). Les vins jouent le jeu de la région (roussette, chignin, persan, mondeuse) et le jeune service aux aguets respecte au plus haut point l’esprit artisan du lieu."

Gilles Pudlowski Critique gastronomique